Portes Ouvertes à l’Opéra de Monte Carlo

Cet après-midi j’étais à la Salle Garnier à Monaco.

Un magnifique après-midi passé à l’Opéra de Monte Carlo pour la répétition « Scène-Orchestre » de sa nouvelle production, l’opéra de Giuseppe Verdi, « I masnadieri » (Les Brigands) avec Alexeï Tikhomirov (Massimiliano), Ramón Vargas (Carlo), Nicola Alaimo (Francesco), Roberta Mantegna (Amalia), Reinaldo Macias (Arminio), Christophe Berry (Rolla) et Mikhaïl Timochenko (Moser). À la direction musicale Daniele Callegari et Leo Muscato à la mise en scène.

Toujours passionnant d’assister à ces moments privilégiés !

À la sortie de la répétition, le chœur des jeunes chanteurs de l’Académie de musique Rainier III, nous a interprété quelques airs pour clôturer la journée en beauté.


















Portes Ouvertes à l’Opéra de Monte Carlo

Comme à chaque saison l’Opéra de Monte Carlo organise des journées Portes Ouvertes lors desquelles le public peut assister aux répétitions des opéras à l’affiche.

Cet après-midi il s’agissait de la répétition de l’Opéra de Verdi, « Il Trovatore » (Le Trouvère), mise en scène par Francisco Negrin, à la Direction d’orchestre, Daniel Harding, avec Nicola Alaimo, Christophe Berry, Maria Agresta, Marina Prudenskaja, Karine Ohanyan, Francesco Meli, José Antonio Garcia.

Encore un beau moment privilégié. Merci à l’Opéra de Monte Carlo d’ouvrir ses portes pour nous faire profiter de ces instants magiques…

Image

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Portes Ouvertes à l’Opéra de Monte Carlo

Comme à chaque saison l’Opéra de Monte Carlo organise des journées Portes Ouvertes lors desquelles le public peut assister aux répétitions des opéras à l’affiche. 

Cet après-midi il d’agissait de la répétition de l’Acte I d’Il Barbiere di Sivilglia (Le Barbier de Séville), opéra bouffe de Rossini. Une mise en scène et une scénographie résolument contemporaine et très enlevée de Adriano Sinivia, qui a choisi de faire un clin d’œil au cinéma italien « Cinecittà », en plaçant l’action au cœur d’un tournage des années 1960.

A la direction du Philharmonique de Monte Carlo le chef d’orchestre Corrado Rovaris, avec les chanteurs Dmitry Korchak, Marco Vinco,… et les Chœurs de l’Opéra de Monte Carlo.

Un privilège et un grand bonheur de voir travailler tous ces talentueux artistes.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Portes Ouvertes à l’Opéra de Monte Carlo

Cet après-midi j’étais à la Salle Garnier à Monaco.

Un magnifique après-midi passé à l’Opéra de Monte Carlo pour la répétition de sa nouvelle production « Attila », oeuvre de jeunesse de Giuseppe Verdi, avec, à la mise en scène, le grand Maestro Ruggero Raimondi.

Quel bonheur de voir travailler ce grand monsieur tout comme les brillants solistes (Ildar Abdrazakov, George Petean, Rachele Stanisci, Andeka Gorrotxategi,…), les chœurs de l’Opéra de Monte Carlo, l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo sous la baguette du chef Daniele Callegari.

Un très grand privilège.

Photos interdites donc c’est tout ce que vous verrez des superbes décors de Daniel Bianco…

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Portes Ouvertes à l’Opéra de Monte Carlo

Cet après-midi, Salle Garnier, c’était Portes Ouvertes pour les répétition de « Guillaume Tell » de Gioachino Rossini, la nouvelle production de l’Opéra de Monte Carlo.

Quelle belle initiative prise de nouveau par l’Opéra de Monte Carlo, ouvrir ses portes pour permettre au public d’assister à la pré-générale de sa nouvelle production. Nous avons pu voir les 2 premiers actes. 

Cet opéra, malgré une musique de grande qualité, dure près de 4 heures en version originale et est donc aujourd’hui rarement représenté, même en Italie.  Seule la magnifique ouverture est fréquemment exécutée de nos jours.

L’histoire

L’opéra se déroule au 18ème siècle et raconte la fameuse histoire de Guillaume Tell qui rassemble les Suisses contre les Autrichiens. Une intrigue secondaire évoque l’amour du patriote Arnold pour l’Autrichienne Mathilde.

« Guillaume Tell » est une célébration de l’Europe des nations, de la lutte pour la liberté. 

La mise en scène est assurée par Jean Louis Grinda, le directeur de l’Opéra et l’Orchestre Philharmonique est placé sous la baguette de son Chef Gianluigi Gelmetti.

Un magnifique moment de musique, 2 heures en compagnie des musiciens du Philharmonique, des chœurs de l’Opéra et des superbes solistes.

Un seul regret, photos interdites…

En voici néanmoins quelques unes réalisées par le photographe officiel, Alain Hanel.

Image
Image
Image
Image