Balade à Salins les Bains

Avant de regagner Dole, de rendre la voiture et de reprendre le train, notre dernier arrêt sera pour Salins-les-Bains et il pleut toujours.

Salins-les-Bains s’étend au fond de la vallée de la Furieuse, un affluent de la Loue, au sein du bassin salifère comtois et est dominée par deux forts à l’est et à l’ouest.
La ville possède une histoire glorieuse due à un passé industriel florissant de production du sel,

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

La chapelle votive de Notre-Dame-Libératrice, construite entre 1640 et 1662, est dédiée à la Vierge Marie.

Elle est remarquable de par son plan ovale, surmonté d’un dôme monumental recouvert de tuile vernissée de Bourgogne et d’un coq girouette en cuivre.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Balade à Arbois

Après Poligny nous faisons un arrêt pour un excellent déjeuner à Arbois. 

Image
Image

Après déjeuner, et malgré la pluie, nous faisons une petite promenade en ville.

Arbois est une petite ville rurale connue pour son activité viticole et aussi par l’illustre savant Louis Pasteur. 

Traversée par la rivière Cuisance et associée à Salins-les-Bains et Poligny, elle forme le « Pays du Revermont ».

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

L’Eglise Saint-Just (XIIe-XVIe-XVIIIe siècle), de style roman et gothique est dédiée à Saint Just, patron d’Arbois.

Appartenant à un ancien prieuré bénédictin relevant de l’abbaye de Saint-Claude, elle est le dernier témoin de la vie monastique à cet endroit.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Balade à Poligny

Ce matin il pleut fort quand nous quittons notre gîte à Blois sur Seille.

Image
Image
Image

Mais il nous reste encore une journée à passer dans le Jura et malgré la pluie nous partons en balade.

Premier arrêt à Poligny où c’est jour de marché.

Image

Ancienne cité fortifiée, Poligny possède un patrimoine historique très riche, ainsi qu’une culture prononcée autour du Comté et des métiers de bouche.

Image
Image
Image
Image
Image

La Collégiale Saint-Hippolyte de Poligny fut édifiée au 15ème siècle. La rapidité de sa construction en moins d’un demi-siècle lui confère une unité architecturale. L’intérieur est remarquable par la sobriété des lignes et l’harmonie de ses proportions.

La collégiale renferme la plus belle collection franc-comtoise de statues de l’école bourguignonne du 15ème siècle. Elle abrité également un orgue Cavaillé-Coll.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Balade à Baume les Messieurs

Ce matin, une petite pluie a remplacé le soleil. Nous partons quand même pour une petite balade avant un nouveau marathon de concerts cet après-midi et ce soir. 

Nous choisissons d’aller faire une petit tour au fond de la reculée de Baume-les-Messieurs,  

Une reculée est une longue vallée qui pénètre à l’intérieur d’un plateau calcaire et qui se termine brusquement, comme un « bout du monde ». 

On y trouve des grottes et la Cascade des tufs. Pas le temps pour une visite des grottes mais la cascade est remarquable.

Une des particularités de cette cascade est la composition géologique de la roche qui en forme les reliefs. C’est de la roche de tuf, extrêmement chargée en calcaire, qui présente un aspect volatile et léger.

L’eau de la cascade vient de la rivière souterraine le Dard qui sort de terre après un parcours tumultueux au cœur des grottes. L’eau qui jaillit est pure et limpide, et sort dans un environnement verdoyant et lumineux, créant ainsi des couleurs somptueuses.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Nous regagnons ensuite le village de Baume-les-Messieurs.

A l’entrée du village, l’église Saint Jean

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Balade du matin/2

Après Ladoye sur Seille nous voilà dans le village de La Marre qui a l’avantage de posséder une épicerie bien pratique.

Le village de La Mart-Jousserand fut fondé au 16ème siècle. Le nom fut par la suite transformé en Lamarre-Jousserand puis simplifié en La Marre, qui tire son nom d’une grande mare autour de laquelle se seraint groupées les premières habitations.

Image
Image

Puis nous partons vers Granges-sur-Baume.

Granges-sur-Baume est devenue, en 2016, une commune déléguée de la commune nouvelle de Hauteroche.

L’attrait de ce village est son belvédère. En effet, campé sur le bord du premier plateau jurassien, Granges-sur-Baume domine la reculée et le village de Baume-les-Messieurs.

Depuis le belvédère, qui s’avance sur un pic rocheux au-dessus de la vallée, on découvre un paysage grandiose.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

L’Abbatiale de Baume-les-Messieurs où nous allons passer beaucoup de temps ce week-end.

Image
Image