Vu au ciné cet après-midi

Après ma journée bien remplie j’ai  filé au cinéma en début de soirée ou j’ai vu

« Chamboultout »

d’Eric Lavaine

avec Alexandra Lamy, José Garcia, Michaël Youn, Anne Marivin, Medi Sadoun,…

L’histoire

Béatrice célèbre avec les siens la sortie de son livre, dans lequel elle raconte l’accident de son mari qui a bouleversé leur vie. Frédéric a perdu la vue et ne peut s’empêcher de dire tout ce qu’il pense : c’est devenu un homme imprévisible et sans filtre bien que toujours aussi drôle et séduisant.

Mais ce livre, véritable hymne-à-la-vie, va déclencher un joyeux pugilat car même si Béatrice a changé les noms, chacun de ses proches cherche à retrouver son personnage. Le groupe d’amis et la famille tanguent… mais certaines tempêtes sont salutaires.

Mon avis

Une jolie comédie douce-amère avec beaucoup d’émotion. Un casting d’acteurs tous excellents et justes.

J’ai beaucoup aimé.

Publicités

Vu au ciné cet après-midi

Pour occuper la fin de l’après-midi j’ai fait une pause au cinéma où j’ai vu

« Tanguy, le retour »

d’Étienne Chatiliez
avec André Dussollier, Sabine Azéma, Eric Berger, Emilie Yili Kang, Nicolas Tang,…

L’histoire

16 ans plus tard, Tanguy, qui a maintenant 44 ans, revient chez ses parents avec sa fille Zhu sous le bras car Meï Lin l’a quitté. Catastrophés de voir leur « tout-petit » dans cet état, Paul et Édith font tout pour lui redonner goût à la vie, sans réaliser que ce faisant, ils tressent la corde pour se pendre. Car Tanguy recommence à se sentir bien chez ses parents…

Mon avis

Pas aussi mordant que le numéro 1 mais il est toujours agréable de voir André Dussollier et Sabine Azéma.

Pas le meilleur Chatiliez mais un moment sympa quand même

Vu au ciné cet après-midi

Après quelques journées harassantes tant physiquement que moralement, en fin d’après-midi j’ai fait une pause détente au ciné où j’ai vu

« Jusqu’ici tout va bien »

de Mohamed Hamidi

avec Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Sabrina Ouazani,…

L’histoire

Fred Bartel est le charismatique patron d’une agence de communication parisienne branchée, Happy Few. Après un contrôle fiscal houleux, il est contraint par l’administration de délocaliser du jour au lendemain son entreprise à La Courneuve.

Fred et son équipe y font la rencontre de Samy, un jeune de banlieue qui va vite se proposer pour leur apprendre les règles et usages à adopter dans ce nouvel environnement.

Pour l’équipe d’Happy Few comme pour les habitants, ce choc des cultures sera le début d’une grande histoire où tout le monde devra essayer de cohabiter et mettre fin aux idées préconçues

Mon avis

Une comédie qui m’a fait passer un très bon moment. une film énergique qui s’amuse des clichés sur la banlieue et du choc des cultures. Et puis Gilles Lelouche est parfait tout comme Malik Bentalha.  

Bien aimé 

Vu au ciné cet après-midi

Et j’ai poursuivi mon après-midi ciné en allant voir

« Les invisibles »

de Louis-Julien Petit

avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noémie Lvovsky, Déborah Lukumuena, Sarah Suco,…

 

L’histoire

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !

Mon avis

Une émouvante chronique sociale, pleine d’humour mais aussi d’espoir; et qui rend hommage aux femmes que la société a oubliées et à celles qui leur viennent en aide.

Des actrices formidables pour un film magnifique !

Vu au ciné cet après-midi

Cet après-midi j’étais au ciné où j’ai vu

« Yao »

de Philippe Godeau

avec Omar Sy, Lionel Louis Basse, Fatoumata Diawara…

L’histoire

Depuis son village au nord du Sénégal, Yao est un jeune garçon de 13 ans prêt à tout pour rencontrer son héros : Seydou Tall, un célèbre acteur français. Invité à Dakar pour promouvoir son nouveau livre, ce dernier se rend dans son pays d’origine pour la première fois.

Pour réaliser son rêve, le jeune Yao organise sa fugue et brave 387 kilomètres en solitaire jusqu’à la capitale. Touché par cet enfant, l’acteur décide de fuir ses obligations et de le raccompagner chez lui. Mais sur les routes poussiéreuses et incertaines du Sénégal,

Seydou comprend qu’en roulant vers le village de l’enfant, il roule aussi vers ses racines.

Mon avis

Omar Sy et Lionel Louis Basse, un duo magique pour un beau road movie très touchant.

J »ai beaucoup aimé ce voyage au Sénégal qui m’a ramené il y a de nombreuses années en arrière lors de mon premier long voyage à l’extérieur de l’Europe en 1981 !