Vienne – Jour 4/5

En fin d’après-midi mes pas me mènent dans les petites ruelles tortueuses de la Vienne médiévale. Un quartier très agréable.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Bâtie en 1237, l’église des Dominicains est reconnaissable grâce à son imposante façade. L’intérieur baroque est richement décoré, comme en témoigne l’orgue doré ou la nef. Les fresques datent du XVIIe siècle, époque où l’église a été transformée, et même parfois du XVIIIe ou du XIXe siècle.

Image
Image
Image
Image

L’église grecque, d’un style très byzantin, surprend par ses nombreuses dorures qui la distinguent des vieux immeubles alentours. Construite en 1787, elle rappelle que ce quartier était autrefois celui des commerçants grecs.

Image
Image
Image
Image
Image

Vienne – Jour 4/4

Cet après-midi j’ai découvert le StadtPark, traversé par la petite (et de faible débit en été) rivière Vienne (Wienfluss en allemand). Longue de 34 km, elle se jette dans le Danube, ou plutôt dans le canal du Danube, à Vienne. La rivière est canalisée dans sa partie urbaine.

Le Stadtpark a ouvert ses portes en 1862 en tant que premier parc public de Vienne. Il possède plus de monuments et sculptures que n’importe quel autre parc. On y trouve entre autres le célèbre mémorial doré de Johann Strauss que je n’ai pas vu !

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Je suis sortie du parc juste en face du MAK (Musée autrichien d’arts appliqués / art contemporain).

Au MAK, le design est à l’honneur. Du Moyen-Age à nos jours, le musée expose meubles, objets en verre et en porcelaine, argenterie et tissus. A cela s’ajoutent des pièces artisanales prestigieuses des Wiener Werkstätte, des meubles en bois courbé signés Thonet et des joyaux de l’Art nouveau comme le carton doré à la feuille que Klimt réalisa pour la frise de la salle à manger du Palais Stoclet, à Bruxelles.

Je ne l’ai pas visité, une autre fois peut-être !

Image
Image
Image
Image

A suivre…

Vienne – Jour 4/3

Mes pas et le tram me mènent en fin de matinée dans le quartier de (Donaukanal), à Schwedenplatz.

Le canal du Danube est un ancien bras du Danube qui fut aménagé dans les années 1890, avec la construction d’une série de canaux et d’écluses, pour protéger la ville de Vienne des inondations.

Image

Tout l’été, les berges du Canal du Danube sont l’un des endroits de sortie et de détente les plus agréables de Vienne, avec de nombreux cafés, restos ou boîtes de nuit.

Les rives du canal forment un réseau unique et gigantesque. Les graffeurs peuvent y réaliser leurs graffitis à leur guise et en toute légalité. 

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

A suivre...

Vienne – Jour 4/2

L’église votive (en allemand, Votivkirche) de Vienne a été édifiée lors de la destruction des remparts au milieu du 19ème siècle sur le Ring, le boulevard circulaire de la capitale.

La construction de la deuxième plus grande église à Vienne a débuté en 1856 en tant que symbole de gratitude pour une tentative d’assassinat échouée contre l’empereur François-Joseph. L’architecte de seulement 28 ans, Heinrich von Ferstel, la construisit dans un style néo-gothique en s’inspirant des églises construites 7 siècles plus tôt en France. Elle fut consacrée en 1879 à l’occasion des noces d’argent du couple impérial.

Ses tours culminent à 99 mètres et ont limité à 98 mètres la hauteur de celle de l’hôtel de ville. Il s’agit du deuxième bâtiment religieux le plus haut de Vienne, derrière la cathédrale Saint-Étienne.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

En face de l’église on trouve le Pacd Sigmund Freud (il est partout !). Il est situé entre le bâtiment principal de l’université et la Votivkirche et c’est l’un des parcs les plus appréciés au cœur de la ville.

Bonus, en été, une centaine de chaises longues sont installées chaque matin (et rentrées tous les soirs à 21h00) et sont mises gratuitement à disposition.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

La belle facade de l’hôtel Regina.

Image
Image

C’est l’heure de reprendre le tram pour faire d’autres découvertes.

Image

A suivre…

Vienne – Jour 4/1

Ce matin mes pas, et surtout mon tram préféré, m’ont conduit dans le quartier de l’église St Charles.

L’église Saint-Charles-Borromée (en allemand, Karlskirche) est un des plus beaux exemples d’architecture baroque du 18ème siècle en Europe Centrale.

C’est une église votive, commandée en 1713 par l’empereur Charles VI à la suite d’une épidémie de peste. Elle est dédiée à Saint Charles Borromée, évêque canonisé en 1610, qui porta secours aux malades lors de la peste de 1576 à Milan.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Dans le quartier on trouve aussi l’Ambassade de France.

Image

Continuons la balade dans le quartier.

Image

Antonio Vivaldi, compositeur italien, est mort à Vienne le 28 juillet 1741. 

Vivaldi décéda pauvre et dans la solitude dans la Maison Sattler, détruite depuis, non loin du Theater am Kärntnertor et du Burgerspital. Le cimetière du Burgerspital où il reposait a aujourd’hui, lui aussi, disparu. Une simple plaque rappelle son souvenir.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

A suivre…