Vienne – Jour 3

Pour se rendre à la Cathédrale St-Etienne on emprunte la très, très commerçante Kärntner Straße, C’est l’artère piétonne principale du centre ville. Elle part du Wiener Staatsoper, l’opéra d’État de la ville et de KarlPlatz.

On y trouve cafés, glaciers, restaurants et boutiques de toutes sortes et on s’y presse, touristes comme viennois.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Ensuite je vais faire un tour Place de l’Hôtel de Ville (Rathaus en allemand) où est en train de s’installer un cirque. .

Ce bâtiment sert de siège à la fois au conseil municipal et au Landtag de l’État de Vienne, division administrative de la République d’Autriche.

Au sommet de sa tour principale, le Rathausmann, l’un des symboles de la ville, culmine à 97,9 mètres.

Le bâtiment possède son propre parc, le Rathauspark, bien agréable pour se reposer, et se situe juste en face du Burgtheater (Théâtre de la Ville de Vienne).

Image
Image
Image
Image

Vienne – Jour 3 – La cathédrale

Après la visite de la maison de Freud c’est l’heure du déjeuner et le quartier regorge d’endroits sympas comme la Scala, un excellent restaurant italien à la terrasse accueillante.

Image
Image

Et après le déjeuner c’est reparti pour la balade en direction de la Cathédrale Saint-Étienne (Stephansdom en allemand). C’est une cathédrale de style gothique, mais au centre d’un quartier baroque.

Sa toiture est composée de tuiles vernissées, disposées en motifs linéaires, en diagonale. La flèche la plus haute de la cathédrale culmine à 136 mètres de hauteur, faisant de la cathédrale Saint-Étienne le plus haut monument religieux de Vienne.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Vienne – Jour 3 – Chez Freud

Ce matin je pars pour la visite du musée Sigmund Freud.

Le musée Sigmund Freud a été fondé en 1971. Il est situé dans le quartier Alsergrund, au 19 Berggasse.

Le père de la psychanalyse passa 50 ans derrière cette façade superbement cossue.

Image
Image
Image
Image
Image

Un escalier carré, à la rambarde en fer forgé, mène les visiteurs au premier étage. J’ai beaucoup aimé l’entrée du musée qui donne l’impression d’aller à une consultation en sonnant à la porte.

Image
Image

L’appartement compte dix pièces, mais l’on ne visite que la salle d’attente, le cabinet et le bureau, ainsi que deux salles où sont exposés les livres dédicacés de Freud.

Dans la salle d’attente, les statuettes babyloniennes, égyptiennes et bien d’autres, si chères à Freud, ont conservé leur place.

Si le cabinet et le bureau ont été réaménagés, de grandes photos rappellent l’intérieur de l’époque.

Le fameux divan est lui dans l’appartement de Freud à Londres.

On y voit manuscrits, lettres, objets familiers, éditions originales et quelques meubles, ainsi que des documents concernant Anna Freud, dont le cabinet se trouvait dans ce même appartement. 

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image