Dans les rues d’Innsbruck/2

Terminons cette journée à Innsbruck.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Le tremplin de saut à ski du Bergisel, du haut de ses 50 mètres, avec restaurant et plateforme panoramique est devenu l’un des nouveaux emblèmes de la ville.

C’est l’un des tremplins les plus importants de la Coupe du monde de saut à ski.

Image

Je termine ma journée par la visite d’une belle expo photo qui se tient dans un cente commercial.

Image
Image
Image
Image

Et le ciel du soir, vu de ma chambre, avec même une petit arc en ciel sur la montagne.

Image
Image
Image

Dans les rues d’Innsbruck/1

Encore quelques photos glanées ça et là dans les rues d’Innsbruck au cours de ma journée de promenade.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

A suivre….

Cathédrale Saint-Jacques

Ma balade de ce matin m’a mené vers la Cathédrale Saint-Jacques d’Innsbruck (en allemand : Dom zu St. Jakob) est une cathédrale catholique romaine construite au 18ème siècle en style baroque. L’extérieur est en restauration actuellement d’ou les bâches qui cachent la façade.

Image
Image
Image

L’intérieur est entouré par trois voûtes en dôme couvrant la nef, et un dôme avec la lanterne au-dessus du chœur. Avec son somptueux intérieur baroque elle est considérée parmi les bâtiments baroques les plus importants du Tyrol.

Les fresques du plafond, peintes par Cosmas Damian Asam de Munich, représentent des scènes de la vie de Saint Jacques. Les stucs caractéristiques de son frère Egit Quirin Asam créent un décor incroyable.

Image
Image
Image
Image
Image

La cathédrale est remarquable pour deux trésors importants. La peinture Maria Hilf (Marie du Secours) de Lucas Cranach l’Ancien vers 1530 est exposée au-dessus du maître-autel.  C’est la représentation mariale la plus populaire des Alpes, et reproduite un peu partout dans le monde. 

Image

La cathédrale contient également dans le bas-côté nord, le tombeau à baldaquin de l’archiduc Maximilien III d’Autriche, Grand Maître des Chevaliers Teutoniques, datant de 1620.

Image
Image
Image
Image