Les découvertes du jour/6

Terminons cette journée véronaise avec encore quelques photos que je vous propose en vrac.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Les découvertes du jour/5

La balade à Vérone se poursuit dans les rues…

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

… et sur les rives du fleuve Adige… avec le Castelvexcchio en ligne de mire.

Image
Image
Image
Image

A suivre…

Les découvertes du jour/4

L’église Sant’Anastasia est une église gothique dominicaine située dans la vieille ville de Vérone, près du pont de pierre, à proximité de la cathédrale et de l’Adige.

L’église actuelle, construite entre 1280 et 1400, a été dessinée par les frères dominicains Fra’ Benvenuto da Imola et Fra’ Nicola da Imola. Son plan est similaire à celui de la basilique San Zanipolo de Venise.

Elle tient son nom d’un temple préexistant bâti par Théodoric le Grand sur les fondations desquelles elle s’est établie. Depuis 1307, elle est également dédiée à Pierre de Vérone, martyr et saint patron de la ville.

Et c’est une merveille !

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

A suivre…

Les découvertes du jour/3

Après l’intermède hyper touristique du « Balcon de Juliette », reprenons la balade à travers les rues tortueuses de Vérone.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

A suivre…

Les découvertes du jour/2

La maison de Juliette à Vérone (Casa di Giulietta en italien) est un musée dans un logis seigneurial du 12ème siècle, avec son célèbre balcon reconstitué où se situe la tragédie romantique « Roméo et Juliette » de William Shakespeare, parue en 1597.

Au 12èm siècle cette maison est construite sur la Via Cappello, toute proche de la piazza delle Erbe dans le centre historique de la ville, par la famille de la noblesse italienne Dal Cappello, dont le blason est sculpté sur la clé de voûte de l’arc interne de la cour.

Au 16ème siècle, William Shakespeare publie « Roméo et Juliette », dont il situe l’action à Vérone. La cité devient alors la ville romantique la plus célèbre du monde, baptisée la « ville des amants de Vérone ».

Au 19ème siècle la consonance entre Dal Cappello et Capuleti (Capulet) laisse croire à certains, que cette demeure pouvait être celle de Juliette Capulet, où cette dernière écoutait son amant Roméo Montaigu lui déclarer son amour au pied de son balcon. C’est dans cette demeure que les amants se promettent un amour éternel.

En 1905 la maison est transformée en musée. Les amoureux s’y embrassent sur le balcon et se prennent en photo avec la statue en bronze de Juliette, du sculpteur Nereo Costantini.

Les femmes doivent; par tradition superstitieuse, lui toucher le sein droit afin de leur apporter bonheur, amour éternel, et fertilité. La statue est censée porter bonheur aux célibataires qui cherchent l’amour. L’édifice est couvert de vœux d’amour et graffitis multicolores laissés par les amoureux.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image